COPY THAT

Une installation interactive de Cécile Babiole & Jean-Marie Boyer — 2019

>>>16.11.2019 >31.03.2020 dans le cadre de l'exposition Ordinatrices du temps présent - Pro Liturgia à l'Abbaye de Maubuisson - Commissaire Julien Taib

  • Installation "Copy that" à l'abbaye de Maubuisson en 2019

  • Installation "Copy that" à l'abbaye de Maubuisson en 2019

  • Installation "Copy that" à l'abbaye de Maubuisson en 2019 - le deuxième poste de l'autre côté de la salle du parloir

  • Installation "Copy that" à l'abbaye de Maubuisson en 2019

  • Installation "Copy that" à l'abbaye de Maubuisson en 2019 - détail

  • Installation "Copy that" à l'abbaye de Maubuisson en 2019

  • Installation "Copy that" à l'abbaye de Maubuisson en 2019 - détail

  • Installation "Copy that" à l'abbaye de Maubuisson en 2019 - détail

  • Installation "Copy that" à l'abbaye de Maubuisson en 2019 - détail

Expression anglaise qui signifie « message (bien) reçu » en argot employé dans les communications radio amateurs, CB et militaires.

L’installation met en place un système de transmission qui permet d’envoyer et de recevoir de courts messages textuels entre deux postes de radio rendant possible une forme de « chat » (discussion par texte) pour deux participants simultanément.
Les caractères qui composent le message de l’émetteur, limités à 64, sont acheminés au poste destinataire et affichés sur l’écran du poste récepteur un par un au fur et à mesure du processus de transmission.

La particularité de ce réseau est qu’il détourne la technologie du Radio Data System (RDS), un service de transmission de données textuelles réalisée en parallèle des signaux audio de la radio FM. Ce service développé dans les années 70 fut déployé en Europe dans les années 80 à destination des automobilistes puis dans les années 90 en Amérique du Nord, pour transmettre sur le petit écran des auto-radios le nom de la station écoutée et le titre du morceau en cours d’écoute.

Le système original est à sens unique : de la station  radio vers les auditeurs; ici les artistes le transforment en moyen d’échange symétrique, dans les 2 directions.

En ce sens, cette pièce invente un chapitre fictif de l’histoire des médias en réalisant un service de discussion textuelle inédit et fonctionnel bien que lent et à portée limitée. 

La méthode de transmission choisie fait apparaître les lettres dans un ordre aléatoire, si bien que le destinataire tente de deviner le sens du message jusqu’à ce que celui-ci soit complet. Ce phénomène constituent un indice du détournement technologique effectué.

Ce travail s’inscrit dans la réflexion critique sur l’histoire des techniques dont les artistes sont coutumiers.

PRODUCTION

Une coproduction Les Ondes, Abbaye de Maubuisson,
avec l'aide de Emma Loriaut et Julien Clauss (résidence de création à Eourres en aout 2019).